Orthopédie dento-faciale

Diplôme d'études spécialisées

  1. Objectifs de la formation
  2. Condition d'accès
  3. Organisation de la formation

Objectifs de la formation

Spécialité permettant de corriger les dysharmonies dento-maxillo-faciales, les problèmes de positionnement dento-maxillaires et les problèmes d’occlusion.
 
Cette formation complète, rigoureuse et d’excellence est désormais la seule formation permettant d’accéder au titre de chirurgien-dentiste spécialiste qualifié en orthopédie dento-faciale.
Formation sur 3 ans à temps plein, proposant un statut hospitalier associé à une rémunération.
Soit 7650 heures réparties entre :

  • stages cliniques hospitaliers
  • cours théoriques (physiologie, croissance et développement, céphalométrie, radio-anatomie, biomécanique, étude des métaux…)
  • travaux pratiques de techniques orthodontiques (pliage de fils, typodont, confection d’appareils orthodontiques)
  • études de cas cliniques.
L’objectif pédagogique du stage hospitalier est de rendre l’interne autonome dans la prise en charge orthodontique du patient depuis l’examen clinique, le plan de traitement et le suivi sur les 3 années de clinique.

Condition d'accès

Concours national de l'internat en odontologie pouvant être passé au cours de la 5ème ou 6èm année .

Cet internat a définitivement remplacé, en 2012, le CECSMO : ancien système de spécialisation en orthopédie dento-faciale.
Le choix de la spécialité ainsi que la ville d’affectation dépend du rang de classement du candidat. 53 postes d’interne en orthopédie dento-faciale sont offerts au titre de l’année universitaire 2016-2017 (41 en médecine bucco-dentaire et 15 en chirurgie orale).

Organisation de la formation

6 semestres - 3 ans - obligations de service de l'interne de 10 demi-journées par semaines définies comme suite

8 demi-journées en stage : prise en charge orthodontique complète de patients (enfant, adulte, porteur de syndrome ou handicap) :

  • bilan complet : élaboration d’un plan de traitement à l’aide des enseignants.
  • utilisation de différents appareils : amovible, fixe, à effets squelettiques, à effets dentaires
  • prise en charge pluridisciplinaire : parodontologie, chirurgie orale, chirurgie maxillo-faciale, kinésithérapie/osthéopathie, ORL, orthophonie…
  • une étroite collaboration peut être mise en œuvre avec les internes de médecine bucco-dentaire et de chirurgie orale dans leurs domaines respectifs.
2 demi-journées hors stage comprenant :

  • une demi-journée de temps de formation pendant  laquelle il est sous la responsabilité du coordonnateur de sa spécialité
  • une demi-journée de temps personnel de consolidation des connaissances et compétences.

Essentiellement composée de clinique orthodontique, l’activité́ hospitalière de l’interne peut comprendre également des vacations en chirurgie orale, pédodontie, occlusodontie, parodontologie. Selon les villes d’affectation les internes peuvent être amenés à réaliser des gardes et/ou astreintes d’urgences odontologiques afin d’assurer la permanence des soins.

Séminaires inter-régions (nord-est, ouest, centre, sud) organisés tout au long de l’année autour de différentes thématiques.
Les internes doivent réaliser des présentations basées sur les données actuelles de la science et l’evidence-based dentistry. Les cas cliniques sont tirés de leur activité hospitalière et de l’interdisciplinarité des différents services.
Une fois par an, un séminaire national de techniques orthodontiques, « Typodont », est organisé. Cet évènement incontournable fédère les internes, enseignants, assistants hospitaliers, et orthodontistes libéraux venus transmettre leur savoir.
Congrès et formations, y participer permet également à l’interne d’élargir son champ de connaissance.